Créer automatiquement des sous-tâches avec l’IA Asana

Auteur de la publication : @lpb

Version originale (en anglais) : Create subtasks automatically with Asana Intelligence



Parmi les nombreuses fonctionnalités présentes dans la première version de l’IA Asana, il y a la possibilité de générer automatiquement des sous-tâches exploitables, chacune comprenant potentiellement des descriptions et des responsables, en fonction de la description et des commentaires existants de la tâche.

Si vous trouvez cela utile, vous pouvez ajouter toutes les sous-tâches générées à votre tâche en un seul clic. Vous pouvez aussi commencer par supprimer individuellement celles dont vous n’avez pas besoin.

La meilleure façon de déterminer comment cette fonctionnalité peut vous aider est de l’essayer dans différentes circonstances pour savoir quand elle vous apporte le plus de valeur. Prenons l’exemple ci-dessous pour se familiariser avec la fonctionnalité et voir que vous pouvez la tester rapidement. C’est un jeu d’enfants.

Mon cas d’utilisation était : « Commencer à concevoir un nouveau processus de traitement des demandes ». J’ai donc créé une nouvelle tâche portant ce nom, puis j’ai brièvement utilisé la saisie vocale pour détailler certaines approches initiales en temps réel, afin de les retrouver dans la description de la tâche :

image

L’approche de base me convenant, j’ai utilisé le menu Actions des tâches pour demander à l’IA Asana d’essayer de diviser la tâche en sous-tâches :

image

C’est plutôt réussi !

image

En tapant simplement sur A, les sous-tâches ont été ajoutées :

image

L’IA a vraiment réussi à traduire mes pensées en travail exploitable, en gardant les actions dans le bon ordre et en suivant les bonnes pratiques clés pour nommer les (sous-)tâches :

  • Commencer par une action (verbe), suivie d’un objet.
  • Privilégier un titre court (mais pas trop).
  • S’assurer qu’il est facilement compréhensible.

Elle a judicieusement écarté un grand nombre de connecteurs qui sont utiles en prose (description), mais pas dans les titres des tâches, et a adapté la forme verbale.

Elle a intelligemment éliminé la fin inutile de ma phrase après « prototype MVP » (« [. . .] à utiliser pour recueillir des informations. »)

Seul petit défaut : elle a associé les deux premiers entretiens en une seule sous-tâche, même si cela peut s’avérer parfaitement approprié (et si ça ne l’est pas, il est sans doute possible de modifier facilement cet élément).

C’est un exemple simple, c’est vrai, mais qui m’a encouragé à continuer à utiliser cette fonctionnalité. Je trouve fastidieux de générer des titres de sous-tâches bien formulés, mais relativement facile de parler ou d’écrire plus spontanément au sujet de l’intention générale. Je me ferai un plaisir de commencer à vous décharger de cette corvée !

Les essais et les erreurs sont le seul moyen d’évaluer de nombreuses fonctionnalités d’IA. Mais soyez patients, car ces fonctionnalités vont évoluer rapidement.

Merci.